BannerCourse

 

Dans le n°2 du bulletin « Debout l’info » publié par l’ONAPS, la directrice de cet organisme, Madame Corinne Praznoczy propose un zoom sur les inégalités sociales, l’activité physique et sportive et la sédentarité en France. Citant des chiffres de 2001, elle conclut que plus le diplôme des parents est élevé, plus la proportion d’enfants pratiquant un sport augmente, plus les revenus du foyer augmentent, plus la pratique sportive des enfants augmente, les enfants scolarisés en quartiers prioritaires sont moins actifs que les autres …

S’agissant de la sédentarité, pour les enfants âgés de 3 à 17 ans, la durée passée devant un écran (télévision, ordinateur, jeu vidéo) augmente lorsque le niveau d’éducation du représentant de l’enfant diminue ; la proportion d’élèves passant plus d’une heure par jour devant un écran les jours d’école est plus élevée chez les enfants d’ouvriers que chez les cadres…

S’agissant des adultes, les inégalités sociales jouent un rôle, mais le constat est plus contrasté puisque si la durée passée devant la télévision augmente lorsque le niveau d’éducation diminue, c’est l’inverse pour l’ordinateur !

Notons que les dernières données statistiques disponibles dont s’inspire cet article datent de 2001 ! L’impact de l’arrivée massive des téléphones portables et tablettes que nous connu depuis cette époque a très certainement eu un impact important sur la sédentarité …

A La Réunion, où selon l’INSEE 343 000 personnes vivaient en 2013 en dessous du seuil de pauvreté, et où 150 000 foyers vivent des minimas sociaux, les inégalités sociales en matière de pratique de l’activité physique sont très vraisemblablement amplifiées, même si aucune étude récente ne permet de le démontrer…

Retrouvez l’intégralité de cet article très intéressant sur le site de l’ONAPS ICI.

Dans le cadre de la conférence « Sport Santé Bien-Etre », des ateliers de co construction d’un référentiel sur le sujet se sont tenus à l’IRPES en novembre et décembre 2016. Les travaux ont été studieux, participatifs, consensuels. Les participants (institutions, associations, mutuelles, ligues sportives, professionnels de santé…) ont unanimement formulé le souhait que les référentiels produits, qui rappelleront des aspects législatifs et réglementaires, notamment en ce qui concerne la sécurité , mais intègreront également des critères de qualité soient consignés dans une charte régionale du sport santé.

Il s’agira d’un outil majeur de structuration du secteur, permettant à ses signataires de communiquer efficacement sur leur engagement, mais également d’un outil d’aide à la décision pour les financeurs.

Ce site internet pourrait devenir la vitrine des signataires de ce document qui verra le jour, espérons le , au premier semestre 2017.

 

Certains élus locaux ne cachent pas leur déception à la lecture du décret publié le 31 décembre 2016 au journal officiel concernant le sport sur ordonnance.

En effet, nombre d’entre eux, parmi lesquels des représentants des vielles pionnières qui s’étaient lancées dans des dispositifs innovants de ce type, suivant la voie lancée en 2012 par la ville de Strasbourg regrettent qu’aucun financement n’accompagne la reconnaissance du concept par le législateur.
Ils regrettent que ne soit pas mis en place au niveau national un modèle économique défini, qui permettrait de généraliser le sport sur ordonnance sur tout le territoire national.

Il est vrai qu’au niveau de l’assurance maladie, l’heure est plutôt aux économies.
Certaines mutuelles réfléchissent à mettre en œuvre des modes de remboursement pour une partie de leurs adhérents, le nombre de personnes en ALD n’étant pas économiquement rédhibitoire, mais les mutuelles ne peuvent toucher que leurs adhérents. Et cela reviendrait à exclure la tranche de la population la plus pauvre, éligible à la CMU !

A La Réunion, l’OMS de Saint-Paul a bénéficié du soutien de nombreux acteurs publics (ARS, CGSS, Commune de Saint-Paul) et privés (Fondation de France, Mutualité de La Réunion) pour mettre en place son projet entre 2013 et 2016.

Source : « La gazette des communes »